L'oeil de Jeffrey : Poitiers - Blois

Photo : Tuan NGUYEN

En savoir plus sur l'équipe de Blois par Jeffrey Arsham.

L'enjeu: 

En ce moment, c'est la confrontation de deux équipes qui semblent avoir atteint leur vitesse de croisière.  Promu il y a à peine 9 mois en Pro B, vaincu dans 7 de ses 9 premiers matchs dans cette division, l'ADA Blois Basket a opéré ces deux derniers mois un redressement spectaculaire ; ayant remporté 7 de ses 9 dernières rencontres, cette formation qui se battait pour le maintien peut désormais viser plus haut. Quant au PB, après avoir rapporté de belle manières des matchs à Denain et contre Charleville-Mézières, il est également en train de redresser la barre et sera particulièrement motivé contre une excellente équipe blaisoise dont la remontée a commencé le 16 décembre contre Poitiers (95-90) ; de toute évidence, les joueurs locaux auront une revanche à prendre.   

Un joueur à surveiller:  

Cette saison, l'arrière polyvalent Benjamin MONCLAR (il peut également suppléer Frank TURNER au poste de meneur) a tout simplement explosé les compteurs : plus de 15 points par match, pourcentage de réussite supérieur à 50% dans les tirs à trois points, 2 lancers francs ratés pendant tout le championnat... Lors du match gagné contre Poitiers du 16 décembre, sa ligne de statistiques était remarquable (29 points, 11 tirs réussis sur 15 dont 5/7 à 3 points, évaluation globale s'élevant à 31.. !) mais ne traduit qu'imparfaitement son impact dans les moments décisifs d'une rencontre offensive de toute beauté ; lors des 100 dernières secondes, il est à peine exagéré de dire que deux tirs bonifiés du fils du célèbre basketteur et commentateur Jacques Monclar ont « tué » ce soir-là le PB. 

Le saviez-vous ? 

Lors du match du 11 févier gagné sur le fil contre Denain (81-79), cinq joueurs de BLOIS ont dépassé la barre des 10 points (« double figures », en anglais) : Benjamin MONCLAR, 18 pts ; le pivot britannique Eric BOATENG, 12 pts (+ 14 rebonds) ; le meneur américain Franck TURNER, 14 pts (+ 9 passes décisives) ; l'ailier Florent TORTOSA, 13 pts ; et enfin le pivot sénégalais remplaçant, Moïse DIAME (10 points). Il ne faut pas non plus oublier le jeune meneur si prometteur, Charly PONTENS ou le vieux briscard de l'Alabama, l'intérieur Lamayn WILSON (35 ans). Il s'agit d'une équipe complète composée de joueurs talentueux et complémentaires ; les Poitevins sont bien placés pour savoir que de côté-là, le danger peut  venir de partout.   

Jeffrey ARSHAM, le 22 février 2017


Publié le 02/03/2017

Partage

Permalien :
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Actualités récentes

Toutes les actualités