L'oeil de Jeffrey : Poitiers - Boulazac

Photo : Sebastien Jawo

PB86 vs. Boulazac : Sur une pente ascendante

L'enjeu:  

Avant la trêve des confiseurs, les deux équipes phares de la Région Nouvelle-Aquitaine filaient un mauvais coton : 5 victoires, 8 défaites. A ce moment-là, Boulazac a procédé à un changement d'entraîneur ; l'ancien sélectionneur de l'équipe de France, Claude BERGEAUD, a pris les commandes ; quant au PB, il a déniché un meneur ou point guard qui s'appelle Jay THREATT. Ces deux derniers mois, de manière comparable, les formations voisines ont changé radicalement la donne: 6 victoires, 3 défaites. Toutes les deux, elles sont en pleine « bourre », affichent actuellement un bilan équilibré, et peuvent désormais regarder vers le haut du tableau. Mais samedi, c'est la remise en jeu : Pendant que le gagnant continuera à coup sûr sur sa lancée, et le perdant connaîtra un véritable coup de frein. 

Le résumé du match de Leader Cup en octobre dernier :


Basket : LC Poitiers - Boulazac (2016-2017) par pb86

Joueurs à surveiller: 

Sur le papier pour tout le moins, les Périgourdins impressionnent. Cette équipe est efficacement doublée à quasiment tous les postes. 1) Les très expérimentés Marc-Antoine PELLIN et Arnaud KERCKHOF ; 2) Le serial shooter Anthony ROBERESON,  le Jamaïcain T.J SAPP, Gaetan CLERC ; 3)  le Joueur Africain de l'année 2016 Chamberlain OGUCHI, Jérôme SANCHEZ ; 4) l'étincelant Jarvis WILLIAMS ; 5) l'increvable Maxime ZIANVENI, 37 ans + le nouveau venu Thomas GIPSON, pas encore 20 ans + le très dangereux Alexis TANGHE... Face à une telle panoplie de joueurs ayant fait leurs preuves ou en plein devenir, il va falloir que les Poitevins redoublent de vigilance et s'adaptent à des situations de jeu parfois imprévisibles et déroutantes.    

Mike Joseph face à Alexis Tanghe. Photo : Seb Jawo

Le saviez-vous ? 

Le match aller, qui a eu lieu le surlendemain de Noël 2016, a été remporté par Boulazac, 95-82, score final qui reflète mal la configuration d'une rencontre assez équilibrée jusqu'aux dernières minutes, pendant lesquelles les hôtes ont « cartonné ». Le bourreau des Poitevins, c'était le pivot Alexis TANGHE: 28 points, la bagatelle de 11 fautes provoquées. Le tireur « tueur », c'était l'arrière Anthony ROBERSON : 8/10 aux tirs, dont 5/6 à 3 points. L'intérieur intraitable, c'était Jarvis WILLIAMS : 16 points, 7 rebonds. Parmi les Poitevins, ce soir-là, Drake REED, Mickael VAR et Mike JOSEPH ont été particulièrement performants ; de manière plus générale les visiteurs n'ont pas démérité, à ceci près qu'ils n'ont pas su briser l'élan d'un adversaire euphorique, porté par ses nombreux supporters, et momentanément intouchable.   

Jeffrey ARSHAM, le 12 mars 2017


Publié le 16/03/2017

Partage

Permalien :
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Actualités récentes

Toutes les actualités