L'oeil de Jeffrey : Poitiers - Roanne

Photo : François Pietrzak

Tout savoir sur l'adversaire du PB86 de vendredi, l'équipe de Roanne.

L'enjeu: 

Dans un championnat renversant dans lequel quasiment tout peut arriver, chaque victoire vaut son pesant d'or. A moins de terminer dans l'une des deux dernières places et d'être relégués, grâce à leur victoire dans la Leader's Cup les Roannais sont d'ores et déjà qualifiés pour les play-offs ! Or suite au triomphe chez Disney, ils ont eu du mal à redescendre sur terre : quatre défaites d'affilée, avant de l'emporter le jour du Saint Patrick à Denain. Quant aux Poitevins qui sont loin d'être qualifiés pour les play-offs, suite à leur défaite contre Boulazac ils auront à cœur de se faire respecter à la maison et de se remettre dans le sens de la marche avant d'attaquer la dernière ligne droite dans les meilleures dispositions. 

Joe Burton face à Youssoupha Fall (Photo : François Pietrzack)

Joueur à surveiller: 

MVP de la Pro B en 2015-2016 alors qu'il jouait à Evreux, cette saison le pivot d'origine amerindienne semble faire la pluie et le beau temps de la Chorale de Roanne. Les statistiques sont éloquentes ; 17,4 points, 9,1 rebonds, 4 fautes provoquées, évaluation s'élevant à 24,7 par match ! Point de fixation dans la peinture, Burton est doué d'une très bonne vision du jeu et d'un tir à mi-distance assez fiable. C'est également un joueur assez altruiste dont la présence bonifie le rendement de ses coéquipiers. Par ailleurs, son coach l'université d'Oregon State, là où il a fait ses études, était Craig Robinson, frère de Michelle Robinson, beau-frère donc d'un certain Barack Obama.   


Christophe Leonard (Photo : François Pietrzack)

Le saviez-vous ? 

Lors du match aller, qui date de fin octobre 2016, Roanne a étrillé Poitiers, 96-78, alors que c'était loin d'être une rencontre à sens unique. Ce soir-là, certains joueurs locaux, dont le meneur titulaire Arthur ROZENFELD (23 points, 4/5 sur les tirs à 3 points, 7 passes décisives, 9 fautes provoquées) et le pivot Joe BURTON (17 rebonds, 38 d'évaluation) jouaient sur un nuage, et les Poitevins ne parvenaient à tenir le rythme, malgré l'excellente prestation de l'ailier Christophe LEONARD (25 points, 7 rebonds, 6 fautes provoquées). En effet, l'offense roannaise pouvant prendre feu à tout moment, les joueurs du PB sont prévenus ; ne dit-on pas qu'un homme averti en vaut deux ? 

Jeffrey ARSHAM, le 23 mars 2017


Publié le 27/03/2017

Partage

Permalien :
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Actualités récentes

Toutes les actualités