L'oeil de Jeffrey : St Quentin - Poitiers

Photo : Sebastien Jawo

Le PB va-t-il continuer sur sa lancée à Saint-Quentin, le 4 avril 2017 ?

    Lendemains d'euphorie: 

    Suite à deux belles victoires, au buzzer à Evreux et avec la manière contre Roanne, le PB va-t-il réussir la passe de trois ? Ou bien, face à une équipe saint-quentinoise en difficulté mais vainqueur trois fois d'affilée avant de s'incliner le 31 mars à Fos, la magie poitevine va-t-elle s'évaporer ? D'un côté, Poitiers (13 victoires, 12 défaites) se rapproche d'une nouvelle participation aux playoffs ; de l'autre côté, Saint-Quentin (11v, 14d) s'extirpe tant bien que mal de la zone des relégables. 

    Qui va arrêter l'intérieur Ryan Rhoomes ? 

    La grande trouvaille du nouvel entraîneur de Saint-Quentin, Jérôme NAVIER, c'est l'intérieur polyvalent Ryan RHOOMES. Rookie diplômé de l'université new-yorkaise de Fordham, depuis le début de la saison il fait preuve d'une assez grande régularité avec, en moyenne, 12,3 points par match (62,8% de réussite) et 7,7 rebonds. Lors du triomphe de son équipe à Boulogne du 10 mars (56-81), son rendement statistique a été tout simplement énorme : 22 points, 19 rebonds, évaluation s'élevant à 41 ! 


    photo : Seb Jawo

    Attention, bête blessée dangereuse ! : 

    A l'heure actuelle, Saint-Quentin évolue sans l'intérieur auparavant inoxydable Darnell Williams, 38 ans (lésion aux ischios de sa cuisse gauche), de l'extérieur nouvellement recruté Justin Robinson (blessure au genou) et l'ailier Eniel Polynice (définitivement écarté du groupe pour des raisons « personnelles »). On aurait pourtant tort de prendre à la légère une formation contenant les valeurs sûres dont les deux meneurs Hernst LAROCHE (9 passes décisives lors d'une victoire récente à Vichy) et Malela MUTUALE, l'arrière serial shooter Pierre-Etienne DROUAULT, l'intérieur polyvalent Robert NYAKUNDI et le pivot remplaçant Miguel BUVAL (assez performant dans de courtes séquences : 12 points en 13 minutes de jeu lors d'une autre victoire récente, cette fois-ci contre Saint-Chamond). Favoris sur le papier, les coéquipiers du master playmaker Jay THREATT ne sont nullement à l'abri d'une mauvaise surprise. 

    Le match aller : 


    Basket, Pro B, J9 : Poitiers - St Quentin (2016... par pb86

    Poitiers 79, Saint-Quentin 65 : Le 10 décembre 2016, le score final était un peu trompeur. Vers la fin du troisième quart temps, lors d'une soirée « sans » (an off night) de Rhoomes, le PB semblait avoir fait le plus dur (56-45), mais accrocheurs à l'image de Drouault, les combattants du Nord vendaient chèrement leur peau (63-59, à 6 minutes de la fin). La clé du succès des joueurs de Poitiers, dont l'adresse laissait à désirer, c'était leur supériorité très nette en matière de rebonds offensifs (Poitiers 17, Saint-Quentin 6), rebonds donnant souvent lieu à de nouvelles opportunités habilement exploitées par les intérieurs locaux (VAR : 17 points ; FALL : 13). Or aujourd'hui, les protagonistes ne sont pas forcément les mêmes...  

Jeffrey ARSHAM, le 1 avril 2017


Publié le 04/04/2017

Partage

Permalien :
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Actualités récentes

Toutes les actualités