L'oeil de Jeffrey : Poitiers - Boulogne

Photo : Marie-Line Broage MythriweN

A quatre jours de la fin de championnat Pro B, les jeux ne sont absolument pas faits.

L'enjeu: 

A quatre jours de la fin de championnat Pro B, les jeux ne sont absolument pas faits. Avant les matchs de la trentième journée (le PB allait se rendre à Bourg-en-Bresse ; Boulogne accueillait Boulazac), le PB venait de battre Fos-sur-Mer et avait le même nombre de victoires (16) et de défaites (13) que 5 autres aspirants aux play-offs ; lequel des 6 terminera la saison à la troisième place ? Quant à Boulogne, cette formation avait le même nombre de victoires (11) et de défaites (18) que trois autres équipes squattant la partie basse du tableau ; elle ne peut évidemment pas de permettre de perdre à Poitiers, sous peine de risquer doccuper la dernière (ou l'avant-dernière) place, synonyme de relégation en NM1. 

Le face-à-face à ne pas manquer:  

A elle seule, l'opposition de des deux meneurs Teddy GIPSON et Jay THREATT vaudra le prix d'entrée. Âgé de 37 ans, l'inusable natif de la Louisiane réussit encore un exercice excellent (14,3 points/match) ; assez singulièrement constant, pendant le championnat il a toujours réussi (à cinq exceptions près) à franchir la barre des 10 points. Quant à Threatt, il joue sur un tout autre registre ; véritable chef d'orchestre de l'ensemble poitevin (7,3 passes décisives/match), le natif de la Virginie est également redoutable défenseur et voleur de ballon (2,4 interceptions/match), et son arrivée au mois de janvier a amorcé un tournant on en peut plus positif dans la saison du PB. 


Basket : LDC 1/4 Poitiers - Boulogne (2016-2017) par pb86

Le saviez-vous ?

Malgré son retard dans le classement, Boulogne est capable de très bonnes performances, dont la victoire à Lille (colocataire de la troisième place du championnat Pro B) du 25 avril (64-76). Bien épaulé par le jeune meneur remplaçant, Alexandre MOISY (16 points), le meneur titulaire Teddy GIPSON a eu un rendement de MVP (17 points … 10 passes décisives). Relativement en retrait à Lille, l'arrière hollandais Worthy DE JONG sera également à surveiller de près. Quant au secteur intérieur, le pivot cubain Grismay PAUMIER est parfois fort dominant, et nous n'avons besoin de présenter ni le très grand (et assez génial) Jean Baptiste Adolphe Michel (JBAM), très performant (à la limite de l'inarrêtable) pendant certaines séquences, ni l'artilleur Xavier COROSINE, dont les tirs à longue distance peuvent « tuer » un match.  

Jeffrey ARSHAM, le 26 avril 2017 


Publié le 03/05/2017

Partage

Permalien :
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Actualités récentes

Toutes les actualités