L'oeil de Jeffrey : Lille - Poitiers

Photo : Franck Fétis

Lille reçoit le PB le 9 mai 2017 : C'est l'antépénultième journée de la saison régulière

L'enjeu de ce match est évidemment important. En cas de victoire (de 2 points minimum), le PB sera quasiment qualifié pour les play-offs et s'emparera de la cinquième place dans le classement, places garantissant l'avantage du terrain (home court advantage) lors des quarts de finale.  En cas de défaite, le PB restera dans la course pour les play-offs, mais se trouvera dans la quasi-obligation de l'emporter lors de ses deux derniers matchs, à Saint-Chamond le 12 mai et contre Denain, à domicile, le 19 mai. 

Il y aura des absences plus ou moins compensées : Côté poitevin, le pivot Mike Joseph ne jouera plus cette saison, et le 9 mai, l'intérieur Pierre-Yves Guillard ne sera pas non plus de la partie. Côté lillois, la campagne de l'ailier Thomas Ceci-Diop est terminée ; quant à l'ailier DeQuan Jones, qui a martyrisé les Poitevins lors du match aller, il ne sera probablement pas non plus en tenue de combat. En vue de compenser ce déficit à l'aile, les Red Giants ont récemment enrôlé le Bulgare Pavel MARINOV, qui semble avoir été efficace (13 points, 4 rebonds, 5 passes décisives en moyenne) lors de ses trois premiers matchs avec de nouveaux coéquipiers. 


Lille avait gagné au buzzer le match aller sur un tir à 3pts de Jean-Victor TRAORE (photo Franck Fétis)

Lille a remporté ses deux derniers matchs, contre Roanne (71-58) et tout dernièrement à Evreux, autre candidat aux play-offs (67-60). En dehors des excellentes prestations défensives successives,  chaque joueur semble avoir apporté son écot (on parle en anglais de balanced scoring, de réalisations offensives équilibrées, aux antipodes de la « Parker-dépendance », par exemple). Dans la victoire contre Roanne, le meneur remplaçant Luka ASCERIC, en nets progrès ces derniers temps, a marqué 11 points, et il a été productivement accompagné par le meneur titulaire Deonte BURTON (12), le pivot camerounais Junior MBIDA (16 + 9 rebonds, évaluation de 24) et, entre autres, l'arrière Bryan PAMBA (12). En un mot, les Poitevins ne pourront pas se contenter de « neutraliser » tel ou tel joueur phare. 


Basket, Pro B, J16 : Poitiers - Lille (2016-2017) par pb86

Le match aller contre Le Havre a eu lieu le 24 janvier, et les supporters du PB ne sont pas près d'avoir oublié le défaite in extremis de leur équipe (70-71) sur un buzzer beater venu de nulle part, tir bonifié « tueur ». Deux secondes avant, suite à un lancer franc raté de propos délibéré le ballon - il venait d'être récupéré par un joueur lillois opportuniste qui se trouvait au bon endroit au bon moment - était encore « dans le cercle ». C'était un match « à couteaux tirés » dans lequel, des deux côtés, l'adresse extérieure n'était pas au rendez-vous ; assez curieusement, côté lillois, trois joueurs ont marqué la quasi-totalité des points : l'intérieur Jean-Victor TRAORE (20 points, 13 rebonds, évaluation de 30) ; l'ailier (aujourd'hui blessé) DeQuan JONES (20 points) et enfin le toujours dangereux meneur Deonte BURTON (22 points, 7 fautes provoquées, 7 rebonds, 5 passes décisives). Côté poitevin, c'était LE match référence du très jeune Sekou DOUMBOUYA : 21 points, 9 rebonds, évaluation de 24. Youssoupha FALL a également brillé (12 points, 8 rebonds, évaluation de 17) ; quant à la quasi-totalité de leurs coéquipiers plus âgés, c'était un « jour sans ».  

Jeffrey ARSHAM, le 6 mai 2017 à 21h11

Publié le 08/05/2017

Partage

Permalien :
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Actualités récentes

Toutes les actualités