PORTRAIT | IBRAHIMA FALL FAYE

Photo : Jordan Bonneau

Arrivé mi-septembre en provenance de Chalon sur Saône, Ibrahima Fall Faye est donc la dernière recrue du Poitiers Basket version 2017-2018. Intérieur athlétique il compte apporter son énergie et son envie à l’effectif poitevin.

Un parcours rappelant un ancien joueur Poitevin

Si il a commencé le basket sur le tard, à 12 ans seulement, Ibrahima a depuis fait son bout de chemin. D’abord joueur d’un petit club au Sénégal, il rejoint ensuite la Seeds Academy (l’équivalent de l’INSEP) pendant un an et demi. Sélectionné parmi les meilleurs joueurs africains il s’envole alors pour le camp « South Africa  Without Borders » organisé par la NBA  où il sera élu MVP. Son nom commence à être connu outre-Atlantique et plusieurs lycées et universités américaines veulent le recruter. Il finira finalement par choisir la France sur les conseils de son agent Bouna NDiaye. Un parcours rappelant son homologue sénégalais et ancien joueur de Poitiers Youssoupha Fall.

MVP du Jordan Brand Classic

L’année 2014 sera réellement un tournant pour lui car il sera sélectionné pour le fameux Jordan Brand Classic, un camp réunissant les meilleurs jeunes basketteurs du monde et se déroulant à Brooklyn. Parmi ses coéquipiers figure notamment un jeune français aujourd’hui aux New-York Knicks : Frank Ntilikina. Il y croisera des stars NBA et rencontrera même sa Majesté en personne Michael Jordan. Auteur d’une grosse performance (21pts, 20rbds et 8 contres) il sera le 1er joueur africain à être élu MVP de ce tournoi.

Ibrahima débarque alors  en Saône et Loire à l’Elan Chalon pour la saison 2014-2015. Une saison entre cadet France et championnat espoir avant d’intégrer le groupe professionnel dès sa seconde année en signant un contrat de 4 ans.

A l’aube de la saison 2016-2017 le club compte sur lui pour être la rotation au poste 5 d’un certain Moustapha Fall. Malheureusement une blessure à la cheville survenue en pré-saison le tiendra éloigné des parquets pendant de long mois. Il s’envole pour les États-Unis afin de se faire soigner et de revenir à son meilleur niveau.


Ibrahima au Jordan Brand Classic (Crédit photo : keezonsports.com)

Un atout de choix dans la raquette du Poitiers Basket 86

Après avoir commencé la pré-saison avec Chalon, Fall Faye arrive à Poitiers qui cherche un intérieur pour compléter son effectif. Le club de Pro A cherchant à le prêter, les 2 parties finiront par tomber d’accord. Le sénégalais vint alors compléter le secteur intérieur poitevin au côté de Pierre-Yves Guillard, Mike Joseph et Devon Collier.

« Mon intégration au sein du PB s’est très bien passée confie l’intéressé. Tout le monde a été très sympa et je connaissais déjà Sekou et Yanik contre qui j’avais déjà joué. Pour la petite histoire le jour où je suis arrivé à Poitiers j’ai croisé Ruddy Nelhomme à la gare qui lui partait. Depuis nous avons eu le temps de beaucoup discuter. Il attend de moi que je me donne à fond en défense quand je rentre sur le terrain. L’attaque cela viendra tout seul. Je trouve que la Pro B est un championnat assez différent de la Pro A. C’est plus physique ! En Pro A le jeu est plus large ».


Premier moment fort d'Ibrahima avec le PB86 (Vidéo : Tommy Hombert)

"C'est un bon mec"

Le capitaine du PB86 Pierre-Yves Guillard nous donne son avis sur son jeune coéquipier : « C’est un bon mec avec beaucoup de qualité athlétique. Il est encore un peu jeune dans la connaissance du jeu mais il va beaucoup progresser ».

Et si Ibrahima et Sekou se connaissent ce n’est pas un hasard. En effet au-delà de partager le même agent, ils s’entraînent également l’été ensemble. L’agence Comsport de Bouna NDiaye et Jeremy Medjana organise un camp estival à Dallas pour ses jeunes prospects. Un événement où les 2 poitevins ont également croisé Youssoupha Fall et Jonathan Jeanne cette année. Au programme du basket bien sûr mais pas que.

«  A ce camp nous faisons beaucoup de travail individuel spécial basket avec des coachs personnalisés. Mais il y a aussi d’autres activités comme de la piscine ou du yoga pour apprendre à connaître notre corps. C’est beaucoup de boulot. Cela fait 3 ans que j’y participe. »


Ibrahima en discussion avec Ruddy Nelhomme (crédit photo : Jordan Bonneau)

 Du haut de ses 20 ans Ibrahima met donc toutes les chances de son côté pour réussir et atteindre ses objectifs. La Pro A bien sûr mais pourquoi pas la NBA un jour qu’il garde dans un coin de la tête. Et également l’équipe nationale sénégalaise avec qui il est en contact régulier. En attendant il est focalisé sur le présent : « Pour le moment j’appartiens toujours à Chalon et je ferai ce qu’ils me disent à la fin de l’année. J’espère réaliser une bonne saison avec Poitiers ».

C’est tout ce que l’on peut lui souhaiter et pourquoi pas marcher dans les pas de l’ancien chalonnais Clint Capela aujourd’hui joueur des Houston Rockets en NBA. 

Alexis Bouyat


Venez soutenir Ibrahima et l'équipe du PB86 vendredi 20 octobre face au Havre !

Publié le 17/10/2017

Partage

Permalien :
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Actualités récentes

Toutes les actualités