L'oeil de Jeffrey | PB86 vs. Le Havre, des interrogations à n'en plus finir

Photo : Bruno BELBOUCHE

A l'aube de la réception de l'équipe du Havre, Jeffrey nous livre son regard et se pose de nombreuses questions.

L'enjeu

   Suite à deux mois de préparation intensive émaillées de huit matchs à géométrie variable et une première rencontre de championnat à Denain dont nous ne connaissons pas à ce jour le résultat, Poitiers Basket entre dans le vif du sujet avec un premier objectif : Asseoir sa domination à domicile en évitant des « faux pas », alors qu'il s'agit d'une formation jeune, qui mettra peut-être du temps avant de tourner à plein régime. Il y aura des questions : Quelle sera la répartition de rôles parmi trois meneurs de métier (Tarrant, Thinon et le jeune et très prometteur Yanik Blanc ? Dans l'aile : De quelle manière Sekou Doumbouya, pas encore 17 ans, va-t-il continuer sur sa lancée foudroyante ?  L'intégration des trois Américains nouveaux (Tarrant, Goods, Collier) sera-t-elle pleinement réussie ? A suivre de près...

Joueurs connus, équipe nouvelle 

   Vous connaissez peut-être les extérieurs Samir MEKDAD, Nicolas POPE et Rudy JOMBY et les intérieurs Fabien PASCHAL voire Sade ABDEL-HUESSIN; saviez-vous pour autant qu'ils font désormais partie de la même équipe ?  Nous non plus ! Quant au meneur américano-palestinien Omar KRAYEM et le jeune intérieur californien Stacey DAVIS, en revanche, ils découvrent actuellement le championnat français. Si les qualités des uns et des autres sont avérés (l'entraîneur aguerri Jean-Michel SOUSA a dû avoir « le nez creux »), est-ce que l'amalgame se fera au fur et à mesure que la saison avance ? C'est la question que nous nous posons à l'égard de la quasi-totalité des formations en lice dans le Pro B. 


Stacey Davis, nouvelle recrue américaine du Havre (crédit photo : Bruno BELBOUCHE)

Le saviez-vous ?

   Lors du premier tour des Leaders Cup, dont l'entraîneur havrais a pourtant fortement relativisé l'intérêt, les Maritimes se sont qualifiés pour les quarts de finale en remportant, à l'instar des Poitevins qui sont néanmoins restés à quai, trois des quatre matchs, dont deux victoires contre Lille. De toute évidence, J-M SOUSA a fait tourner son effectif, si bien que dans chaque rencontre, des joueurs différents ont tenu le haut du pavé ; autrement dit, Sousa dispose de bon nombre de rotations et de solutions possibles dans les moments décisifs de matchs âprement disputés ; gageons que la confrontation de ce soir à Poitiers ne fera pas exception à la règle. 

Jeffrey ARSHAM


Venez supporter votre équipe du PB86 !


Publié le 19/10/2017

Partage

Permalien :
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Actualités récentes

Toutes les actualités