L'oeil de Jeffrey | PB 86 – Nancy : Une réelle opportunité

Photo : Solotiana Wilde

Demain soir, le PB86 reçoit Nancy pour le compte de la 15ème journée de Pro B. Jeffrey nous livre son regard sur ce match qui s'avère être une véritable opportunité pour le PB.

Des atouts à faire valoir : Après avoir tenu tête contre les leaders orléanais (74-80) et joué à Blois, le PB s'apprête à rencontrer un nouveau « gros bras », le SLUC (les Cougars) de Nancy, équipe reléguée en Pro B l'année dernière et qui traverse actuellement une zone de turbulences. Or la grande question ce soir, c'est : Est-ce que le PB sera capable de reproduire les progrès perçu il y a 8 jours : défense quasiment sans relâche, bonne circulation du ballon, contre-attaques spectaculaires, refus de s'avouer vaincu face à une formation supérieure « sur le papier » ? Pourvu que ces conditions soient remplies et en ajoutant un brin de réussite et de « baraka », tout est possible !

Joueurs adverses à surveiller: Côté nancéen, les choses ne se sont pas déroulées comme prévu. Reconstituée de fond en comble par l'entraîneur légendaire, Greg BEUGNOT, la formation reléguée peine à retrouver son « standing ». Cela dit, le PB se méfiera particulièrement de l'ailier Philippe BRAUD, « tireur » d'élite ; du jeune extérieur assez constant, DeWayne RUSSELL ; de l'extérieur vétéran récemment recruté,  Jevohn SHEPHERD ; de l'intérieur bien connu dans le Poitou, Mickael VAR ; mais aussi du « petit » pivot floridien, Ivan ASKA.  Sans parler de l'intérieur guadeloupéen, Garry FLORIMONT, dont bon nombre de supporters poitevins gardent de très bons souvenirs datant de la montée en Pro A d'il y déjà bientôt 9 ans...

Le saviez-vous ? Le 2 février 2011, nous étions au beau milieu d'une saison de Pro A qui devait se terminer par le triomphe des Cougars de Nancy sur une action offensive invraisemblable du « virus » John LINEHAN, panier décisif qui a anéanti les espoirs des Choletais de Sammy MEIJA et Fabien CAUSEUR (76-74). Or ce soir-là, dans un match mené de main de maître d'un bout à l'autre, Poitiers Basket a dompté sans appel les futurs champions de France (69-61). L'homme du match, c'était le très jeune Evan FOURNIER (18 ans et 3 mois), qui a marqué la bagatelle de 21 points en 21 minutes de jeu seulement.

Jeffrey ARSHAM, le 14 janvier 2018.


Publié le 19/01/2018

Partage

Permalien :
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Actualités récentes

Toutes les actualités